Pétition – Un vérificateur pour la Caisse de dépôt

Bonjour,

Je prends le temps de vous envoyer cette pétition pour laquelle il serait bon d’obtenir le plus de signatures possible.

Notre gouvernement s’apprête à devenir un PPP avec l’argent de la Caisse de dépôt et placement, emprunt qu’il investirait dans routes et infrastructures sans jamais nous rembourser.

Tous les Québécois ont de l’argent pour leur retraite dans ce gros bas de laine collectif. Le gouvernement Charest avait changé la mission de la Caisse la rendant plus à risque, d’où a découlé une perte de 40 milliards de dollars qu’aucune enquête indépendante n’a jamais expliquée.

Maintenant que le plan nord est à nos portes, le gouvernement Couillard, qui ne parvient pas à stimuler l’économie, s’apprête à piger dans notre bas de laine pour développer des ponts, des routes et infrastructures alors que la Caisse de dépôt n’est soumise à AUCUNE VÉRIFICATION. De plus elle agirait comme maître-d’oeuvre se plaçant par-là en conflit d’intérêt. Après la commission Charbonneau, on serait bien avisé d’exiger un vérificateur indépendant pour surveiller nos fonds de pension.

Car lorsque notre fonds de retraite sera à sec, il sera trop tard. Nous aurons des routes et infrastructures à entretenir, mais nous n’aurons plus d’argent ni pour l’entretien ni pour nos vieux jours.

Signer la pétition :
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Gouvernement_du_Quebec_Verificateur_independant_pour_la_Caisse_de_depot_et_placement/?naXGujb

Merci de vous impliquer

Sylvie

 

Sortir de la manipulation journalistique

Le journalisme est le pouls sensible de notre monde. Il est prisonnier d’un conservatisme récupéré par l’esprit corporatiste qui rend la démocratie indissociable du capitalisme. Ce fil doit casser pour redonner aux journalistes leur voix propre. Devenir journaliste devrait relever d’une quête personnelle du Beau, du Juste et du Vrai sans quoi le lecteur sera manipulé soit par l’ego du journaliste soit par celui de son patron.

http://quebec.huffingtonpost.ca/sylvie-bergeron/journalisme-international-art_b_7462200.html

Les 7 péchés capitaux ou notre indépendance?

Les tenants du privé n’ont de cesse de dire qu’il faut créer de la richesse. Mais pour qui la créons-nous en réalité, sinon pour ceux qui n’en ont jamais assez, le 1% ?  Même s’il n’est pas parfait, l’appareil de l’État est celui qui nous protège contre ces prédateurs. Eux feront tout pour nous faire croire que le cadre étatique nous appauvrit. Nos élus actuels leur cèdent les sièges sociaux de nos plus grands fleurons. L’indépendance nationale pourrait arrêter cette saignée qui s’étendra sous peu à nos Sociétés d’État (Hydro, SAQ, Loto).

À lire dans le Huffington Post : Choisir entre luxure 1% et l’indépendance du Québec