La conscience du génie québécois

Couverture_La conscience du génie québécois

4897636 Pour le Québec seulement | Diffusion en Europe en 2014

Il s’agit d’un portrait psycho-politique mettant en lumière l’aspect mystique qui a forgé la psyché du peuple québécois. L’auteure voulait savoir pourquoi la nation est si hésitante devant son destin. Cette question lui est venue avec des athlètes qu’elle aidait en préparation mentale pour les jeux olympiques.

La corruption annoncée par Sylvie Bergeron en 1999 pour dans dix ans s’avère effectivement l’épicentre d’une attention collective révélée par les journalistes d’enquête dès 2009. Par ces révélations, la pression populaire a eu raison du gouvernement en place qui résistait à créer une commission d’enquête. La commission Charbonneau dès septembre 2012 atterrera la conscience collective face à l’ampleur pandémique de la corruption dans son système politique. Il n’y a pas plus de corruption au Québec qu’ailleurs. Cependant, le fait qu’elle se dévoile avec autant d’amplitude vient de ce que la masse critique d’individus en éveil de conscience psychique fait pression par défaut sur la trame de l’environnement psycho-social. L’éclairage de l’opacité ambiante est inévitable et sera planétaire.

 QUATRIÈME DE COUVERTURE

Dans la conscience du génie québécois, l’auteure présente une vision originale du peuple québécois s’appuyant sur un canevas à la fois historique, politique, spirituel et évolutionnaire. À travers cet amalgame, Sylvie Bergeron a voulu souligner l’aspect créatif d’une collectivité unique d’où émerge, dans le monde entier aujourd’hui, le génie québécois.

Lire aussi Vue de l’intérieur  Vue de l'intérieur et Le rayonnement du Québec  Couverture_Le rayonnement du Québec

EXTRAIT LA CONSCIENCE DU GÉNIE QUÉBÉCOIS

Le mental est le territoire que chaque être humain doit apprendre à reconquérir pour bénéficier d’une identité réelle. Pour le moment, c’est l’histoire de l’âme de chaque peuple qui contribue à fournir un genre d’identité à des individus. Chaque peuple a une mémoire sur laquelle s’appuie l’individu sans identité prépersonnelle. Par exemple, la différence entre les Américains et les Québécois, c’est que l’âme des Américains a été programmée au positivisme, à la gloire du héros et ils en ont fait une croyance collective, accessible à tous dans l’idéologie. Le dynamisme américain vient donc du fait que leur âme est branchée à la mémoire collective du gagnant. Mais à travers cette idéologie, la masse perd son essence récupérée par les monopoles. L’être perd son identité prépersonnelle parce qu’il entretient l’espoir de gagner un statut ; or toutes ces images lui permettant de se croire au-dessus de sa condition humaine ne lui fournissent aucune identité prépersonnelle parce qu’une idéologie a pour effet de déformer la réalité de sa condition humaine.

Quand les cerveaux sont structurés en fonction d’une idéologie collective, ce n’est pas l’individu qui brille mais la nation au complet qui lui donne sa force et qui reluit à travers lui. Chez nous, ce n’est pas la nation qui donne la force et qui reluit à travers un Québécois, c’est lui seul. C’est pourquoi la collectivité ne peut s’approprier son succès, ne peut créer un système à travers lui. C’est pour cette raison que l’individu ne doit vraiment pas douter de lui-même pour assumer son propre succès. Le Québécois  » gagnant  » ne vit pas des mémoires de l’âme de son peuple qui a enregistré une histoire de  » perdants « . Le succès du Québécois moderne n’est pas alimenté par l’expérience collective de la nation québécoise. Il est assumé par la puissance de l’Esprit individuellement. En ce sens, le génie québécois est retentissant.

Ainsi, la différence générale entre les cerveaux Américains et Québécois vient du fait que le premier est supporté par la mémoire de l’âme collective américaine qui est positive alors que le Québécois est branché à même une source de sphères de Création que la collectivité ne valide pas. Ces sphères de Création mettent l’individu en lien avec un savoir pur qui tend à expulser la nature animale dominatrice de l’humain tout en illuminant l’âme (contrairement à la nation américaine qui cherche à conquérir toujours plus de territoire à travers le succès de ses citoyens). C’est pourquoi le génie québécois est très concentré en énergie et que ce qu’il produit plutôt que de créer des tensions, apporte une vitalité nouvelle : les projets québécois sont bénéfiques pour la planète dès que l’individu reçoit l’initiation qui forme son cerveau à recevoir ce haut voltage de savoir, ainsi que discernement et sagesse pour l’utiliser. Il est désormais responsable comme citoyen universel. En ce sens la souveraineté au Québec passe par l’autonomie intérieure de chaque être et non par la force solidaire du peuple. À partir du moment où chaque individu doit assumer son identité intérieure, on peut percevoir la part de précarité du projet sur l’indépendance du Québec, à l’heure actuelle.

TABLE DES MATIÈRES

Le témoin (de la mère patrie à la Révolution tranquille)

L’HISTOIRE QUI A CONDITIONNÉ L’ENFANCE DU PEUPLE QUÉBÉCOIS

1) L’abandon de la mère patrie

2) L’Église domine la conscience des Québécois

3) Conquis par les Britanniques

La pratique de l’indirect rule

Un Québec rendu aphone

4) La Nature, Temple sacré

L’âme du peuple québécois, c’est la Terre

CE QUI RESSORT DE CE CONDITIONNEMENT

1) Individualiste ou altruiste ?

2) Québec, société féminine

3) La force du Québec : communiquer

4) Peuple et profit

La douce révolte du témoin

LE MYTHE CANADIEN

1) Naissance d’une élite fédéraliste

2) Naissance du modèle québécois

3) L’émergence de deux cercles l’un à côté de l’autre

La fin de l’abstraction cité-libriste

La méfiance du Québec

L’unité canadienne

4) Pour en finir avec les mythes

La peur du pouvoir La peur de se tromper La peur de naître

Un Québec international

Au peuple de choisir

Le génie délivré

LA SOUVERAINETÉ DE L’ESPRIT

1) L’alchimiste

2) La genèse du Québec à l’an 2000

3) Le Québec : Grand architecte de structures mentales dans le monde

L’État du Québec, un État de conscience avant tout

LE GÉNIE QUÉBÉCOIS DANS LE MONDE AUJOURD’HUI

1) Le génie créatif

2) La nouvelle identité collective du Québec : l’entreprise

La solidarité du peuple québécois dans le monde

La culture d’entreprise du Grand Œuvre universel

Monopoles et corruption

Envahir des territoires, base de la corruption

Sociétés de « petits rois », sociétés de masse

L’importance des petits États

 4897636

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s