L’amour dévoilé

L'amour dévoilé

4897636 pour le Québec seulement | Diffusion en Europe en 2014

L’amour dévoilé est un livre choc sur les pièges de l’amour et l’évolution obligée des hommes et des femmes. Est-ce possible d’être libre tout en étant engagé? Du mystère d’éros et de la mort en passant par la religion et les troubadours, Sylvie Bergeron dépeint, avec un naturel vibrant, les trames occultes qui nous emprisonnent dans l’autre. L’amour dévoilé est un ouvrage qui ose contester froidement l’amour à deux et nous amène vers des sphères créatives d’où émerge avec simplicité une évidence universelle.

Sylvie Bergeron dépasse les limites de l’explicable avec une justesse de propos qui ravira autant l’homme que la femme.

QUATRIÈME DE COUVERTURE

Sylvie Bergeron présente un rare portrait des jeux et enjeux cachés entre hommes et femmes. Elle révèle comment l’institutionnalisation de la misogynie domine encore le monde et l’enferme dans une dynamique qui rend ardu le contact de chacun avec sa source créative, pilier de la qualité de vie. À moins d’une révolution profonde, comme nous la propose l’auteure, les pièges psychologiques de l’amour continueront de faire souffrir hommes et femmes alors même qu’ils s’imaginent se faire plaisir…

 EXTRAIT

L’usage de la Parole. L’homme ne remet pas en question ce qu’il dit parce que sa parole est supportée par les institutions. La femme doute de ce qu’elle dit parce que sa parole est souillée par les institutions. Pour démocratiser la parole, pour la sortir des institutions, chaque être doit individualiser sa conscience. Ainsi l’homme s’apercevra que lorsqu’il parle par lui-même, il vit autant de doute que la femme. Alors il préfèrera ne pas parler. C’est pourquoi dans le couple, l’homme refuse généralement d’exprimer ses émotions, de parler de ses limites. Il a peur de se tromper. En revanche, la femme sait ce qu’elle veut dire mais elle doute lorsque vient le temps de parler parce qu’elle n’a pas appris à s’affirmer sans l’approbation de l’homme. Elle se sent coupable de prendre trop de place lorsqu’elle exprime ce qu’elle sait. Elle ne veut pas toucher l’orgueil de l’homme qui a toujours raison. La femme a souvent peur de s’affirmer parce qu’elle ne veut rien détruire sur son passage. Elle cherche l’harmonie. Or à force de chercher l’harmonie, elle encourage le mensonge de la Parole. Pourquoi? Parce qu’elle ne veut pas s’apercevoir qu’elle dépend de la Parole de l’homme qui lui dépend de la Parole des institutions qui, elles, dépendent de la Parole de Dieu. Pour démocratiser sa propre parole, la femme doit accepter la nécessité de briser l’harmonie parfois et l’homme doit apprendre à parler de ses limites.

C’est à travers l’acte puissant de la parole que les hommes et les femmes se libéreront de l’entrave psychologique de leurs souffrances. Lorsque la femme parle pour posséder l’homme, pour le retenir à elle, les deux êtres souffrent. Lorsque la femme parle pour rendre l’homme libre de sa puissance, tous deux vibrent à leur propre intelligence. Lorsque l’homme laisse parler les institutions à sa place (le collectif d’hommes qui appui artificiellement son identité), il crée une tension dans le couple. Lorsque l’homme commence à parler de ses limites intérieures, il crée un échange dans le couple.

Une femme qui rend à l’homme la possibilité de parler de lui engendrera chez lui le goût de l’engagement; un homme qui parle de ses limites à sa femme créera chez elle le sens du respect du territoire de l’homme et le goût de sa liberté à elle. Alors la lumière passera sans entrave à travers de tels individus et le jardin brumeux de leurs secrets vengeurs s’évaporera pour céder la place à une protection intelligence : la conscience du Soi. L’usage de la parole, une fois sortie des institutions misogynes et du verbiage féminin, redonne à la femme son réel pouvoir de sélection d’où naît un sens très juste de la communauté – qui n’est pas de l’esclavage – et rend à l’homme un pouvoir d’affirmation d’où rejaillit un sens de l’individualité – qui n’est pas de l’égoïsme. C’est à partir de cette nouvelle configuration des êtres que les rôles de chacun pourront être supportés par de l’intelligence et non par de la souffrance.

TABLE DES MATIÈRES

 I – L’AMOUR IDÉAL

– Chercher La Femme | Chercher Le Prince
La persistance du conte de fée

Deux côtés de la médaille

L’amour qui fait mal
Le rêve d’une vie à deux

La conscience naïve

La religion, vieille racine de la guerre

Jeux et enjeux de la séduction

Éros et la mort

La culpabilité, cousine d’éros et de la mort

La violence, trame de fond de l’amour
Le mensonge de la Parole

La torture d’Éros et de la mort

Le mortier de la culpabilité
Un pouvoir muselé : ne pas contester la punition

II – LA DÉCEPTION CHRONIQUE

– Je Me Cherche
Les pièges psychologiques de l’amour
L’amour médiéval au XXIe siècle
Les troubadours
Le désordre
Les pièges

La rivalité
Comme à la guerre : séduire, c’est déstabiliser l’adversaire
Pour entretenir le rêve
Plaire devient se soumettre, posséder devient dominer
Tout pour sauver l’amour de son homme
Tout faire pour ravoir sa femme
Limitations de l’être
Le malentendu sur l’égalité des sexes
L’apprentissage forcé

Efforts non reconnus
L’impasse dans le couple : la déception chronique

L’homme ne veut pas rendre sa femme libre
La femme craint de se rendre sa propre liberté
À la découverte de l’enfer

En route vers l’éveil
Le centre émotionnel assiégé par Satan
L’enfer, c’est la liberté
Le sevrage
Le défi de la femme
Le défi de l’homme

III- L’AMOUR DE L’ESPRIT

– Je Me Trouve
Les conditions essentielles à l’évolution
Satan simple tentacule de Dieu

L’involution : onde de chocs
Le rôle des hommes et des femmes de l’involution
Vers le réel

L’impression d’être libre
Sortir du brouillard
Les pièges de la sexualité
La délicate opération de l’affirmation de la femme
Vers l’affirmation de la femme
La délicate opération de l’ouverture sensible de l’homme
Vers la sensibilité de l’homme
L’étape de transition

Briser la rivalité
Les conséquences de la libération des hommes et des femmes
Redéfinition de la galanterie

IV- LA SCIENCE DE L’ESPRIT

– Je Suis la Science

Contenir son effervescence
L’incompatibilité de l’amour et du pouvoir
Le réel pouvoir de l’amour
La puissante énergie du désir
La construction du corps éthérique

L’avènement de la liberté
La liberté de l’involution
Mesure et démesure
Le sex-appeal
Tabou dans le couple :

l’intouchable liberté de l’homme
L’engagement
La responsabilité
La liberté de l’évolution
Le couple intelligent
La protection
Plaidoyer sur la liberté
En route vers la paix
4897636

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s