Vers notre face cachée t.1

Vers notre face cachée t.1

4897636 Pour le Québec seulement | Diffusion en Europe en 2014

Vers notre face cachée  t.1 traite de la science du supramental avec clarté et simplicité dans le contexte de l’individu. L’auteure remet en question de nombreuses prémisses philosophiques, religieuses, psychologiques par sa manière d’inviter les sciences à ne plus « réfléchir » le connu.

Si le progrès technologique dépend de la créativité, l’évolution de l’humain tient plus que jamais à sa capacité de briser le paradoxe d’un connu stérile et de l’illusion du mystère.

 QUATRIÈME DE COUVERTURE

Tant que l’être ne s’ouvrira pas à la science du supramental son cerveau restera prisonnier de sa face cachée et l’individu vivra la peur de perdre plutôt que le courage d’être libre. Encore embryonnaire, le développement du supramental sera éprouvant du simple fait que chaque individu devra en arriver à affirmer qu’il sait, sans avoir à connaître préalablement ce dont il traite. Et ce, même si la raison ne reconnaît pas l’inconnu comme source de vérité.

 Cette réalité du vide à peine effleurée par la science est celle-là même qui construit les architectures du mental humain et de toute vie. Si le mental inférieur (intellect) est configuré pour cerner le visible, le supramental est conçu pour développer la vision éthérique: voir les architectures mentales et leur mouvement peut être si troublant pour l’individu qu’il préfère ne pas en tenir compte. C’est l’attitude de la science actuelle. Dès lors, nous négligeons de fourbir notre pouvoir de contester toutes ces petites voix qui s’articulent dans notre tête, ces mémoires qui nous ont forgés et qui nous font répéter inlassablement la même histoire, les mêmes guerres.

Sylvie Bergeron étudie depuis une vingtaine d’années la science du supramental. Véritable usine de créativité, le supramental est une interface du néo-cortex qui ne peut s’appuyer sur la faculté de réfléchir, mais qui surgit de la nécessité du vide.

EXTRAIT

L’ego construit à l’envers n’a souvent pas la capacité de regarder l’invisible sans lui donner un certain pouvoir de suprématie. Le mensonge persiste lorsque l’ego refuse de soutenir ses énergies psychiques dans son mental ; contenir son effervescence (voir L’amour dévoilé) permet pourtant l’élaboration du troisième cerveau. Plus l’être apprend à contenir ses énergies psychiques en lui, plus il développe une force mentale capable de renverser le mensonge de son identité planétaire et de s’affranchir de la domination de la mort dans son territoire mental. Il est alors dans son plein feu et habite chaque pouce cube de son espace supramental.

Le défi de l’ajusteur est d’informer l’ego du mensonge dans lequel il vit et de lui révéler que le monde matériel le plonge dans la désinformation et le trompe sur sa puissance. Le système économique, les stars de tous les milieux, les religions sont des moteurs puissants qui dévient l’être de sa réelle identité. L’ajusteur de pensée est le seul capable de traverser le voile opaque de l’astral entre le mental inférieur et le mental supérieur. Il est celui par qui la race se libère. Si l’élaboration du supramental mène à la reconstruction de l’ego, l’ajusteur de pensée vise d’abord sa mise en transparence.

L’ajusteur informe aussi l’ego sur la mauvaise qualité de sa structure psychique, l’illusion du sentiment d’appartenance, de la personnalité et de l’amour à deux. Il l’instruira enfin sur les travaux de construction du supramental dont l’architecture dépendra de la capacité de l’ego à devenir en effet transparent.

La mise en transparence est un travail de longue haleine qui demande courage et persévérance et qui se résume en une seule question : qu’avez-vous à perdre ? Le courage et la persévérance sont déficients chez un consommateur englouti par les produits qu’il achète sans se poser la question sur ses besoins véritables. Si la religion a longtemps dicté la conscience des individus, aujourd’hui la société de consommation se fait prescrire son quotidien par des publicistes qui manipulent la Majorité.

Les publicistes désinforment leur public parce qu’ils s’adressent aux sens du consommateur.

Toute domination déforme le réel. L’être soumis est autant dans le mensonge que celui qui écrase les autres. Tant que l’ego ne peut regarder chacun d’égal à égal – en échangeant sans être perturbé par ses insécurités – il vit dans un mensonge et se crée des paramètres psychiques qui maintiennent une personnalité en place, certes, mais qui paralysent du coup la liberté d’esprit.

TABLE DES MATIÈRES

PREMIÈRE PARTIE  

PORTRAIT D’UNE SOCIÉTÉ ALIÉNÉE

LA GÉNÉRATION DU SUPRAMENTAL

Trois canaux contre un

Survie et vision

DEUXIÈME PARTIE

LA PULSION D’ÂME

Les constituantes de l’âme

Le mythe des sens

TRANSMUTER LE CORPS MENTAL INFÉRIEUR

La crise existentielle

L’oubli du petit moi

Le déclic

TROISIÈME PARTIE

LE SUPRAMENTAL

Redéfinir la lumière

Première manifestation de l’esprit : l’ajusteur de pensée

La mise en transparence de l’ego

LES PULSIONS DE L’ESPRIT

Le silence est d’or, la parole est d’argent

La descente de l’esprit dans le supramental

Les effets de l’esprit et du supramental

ANNEXE

4897636

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s